"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

mercredi 9 novembre 2011

Limonov, Emmanuel Carrère



Ma note: 8/10

Voici la quatrième de couverture: Limonov n'est pas un personnage de fiction. Il existe. Je le connais. Il a été voyou en Ukraine ; idole de l'underground soviétique sous Brejnev ; clochard, puis valet de chambre d’un milliardaire à Manhattan ; écrivain branché à Paris ; soldat perdu dans les guerres de Balkans ; et maintenant, dans l’immense bordel de l’après-communisme en Russie, vieux chef charismatique d’un parti de jeunes desperados. Lui-même se voit comme un héros, on peut le considérer comme un salaud : je suspends pour ma part mon jugement.

Tout a été dit sur ce livre, je ne vois pas ce que je pourrai dire de plus. Seulement que je pensais que je lisais Carrère pour la première fois, mais je viens juste de me rendre compte que j'avais lu "La classe de neige" au Cégep. Je ne me rappelle même plus de l'histoire et si j'avais aimé.

Mais pour celui-ci, "Limonov", j'ai adoré, comme ma note en fait foi. Au-delà de l'écriture plus que correct de l'auteur, qui est ce qu'on peut s'attendre de mieux pour un écrivain contemporain (oui j'avoue que j'aime mieux la plume des classiques. Surtout que Carrère semble tellement peaufiner son écriture qu'elle devient quelque peu édulcorée. Il lui manque un peu de style parce que, peut-être est-elle trop parfaite. En tout cas, comme sa plume, le récit semble être travaillé jusqu'à l'épuisement. Mais ceci n'est peut-être que le talent de l'auteur.) c'est la vie de cet écrivain, cet Édouard Limonov qui est extraordinaire. C'est surtout cela qui est fascinant à cette lecture. C'est un livre réussi, je ne me suis pas ennuyé.

Par contre, je crois qu'on doit aimer la Russie (ou à tout le moins ce qui s'y passe, son histoire) pour bien apprécier ce très grand livre. Je croyais au départ qu'il faisait partie de l'oeuvre romanesque de l'auteur, mais j'ai vite réalisé que c'est une biographie à part entière. Bien sûr qu'il doit y avoir quelques passages inventés, par l'auteur ou le héros du bouquin, mais quelles biographies en ont pas?

Finalement, écarté du Goncourt à cause de son sujet (même si j'espère le contraire parce que sinon la France a sombré plus creux que je le croyais), il le méritait amplement selon moi. Je n'ai pas encore lu le gagnant (le Jenni) mais je ne pense pas qu'un autre Français puisse faire mieux que Carrère, parce que soyons honnête, à part Houellebecq et Carrère, je ne vois pas d'autres bons auteurs français contemporains. Je n'ai pas lu tous les auteurs non plus. Mais la force de la France en littérature, c'est certainement ses classiques. Bien que très bon, "Limonov" nous le prouve encore fois.

3 commentaires:

  1. tout ce que je peux dire, c'est que la biographie de philip k dick écrite par ce même auteur était à se pisser de rire dessus.

    RépondreEffacer
  2. J'ai hâte de la lire, si ton commentaire était un compliment à Carrère.

    Jimmy

    RépondreEffacer
  3. Je suis un fan de Carrère également et suis actuellement en train de lire son dernier livre "Le Royaume", que je vous recommande chaleureusement.
    Vous dites qu'"à part Houellebecq et Carrère, je ne vois pas d'autres bons auteurs français contemporains" ; pour moi, Annie Ernaux, fait partie des meilleurs, ses livres me procurent à chaque fois beaucoup de plaisir ; si vous ne l'avez jamais lue, laissez-vous tenter, je suis certain que vous ne serez pas déçu.

    RépondreEffacer