"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

dimanche 8 mai 2011

La voix des ténèbres, Dean Koontz



Ma note: 6/10

Voici la quatrième de couverture: Le pacte était scellé : ils étaient "frères de sang". Mais l'expression n'avait pas tout à fait la même signification pour Colin et pour Roy. Pour Roy, tuer c'est l'"éclate". Mieux que les filles, mieux que le football, mieux que tout. Quoique encore adolescent, il a déjà plusieurs crimes parfaits à son actif. Mais il se sent seul. Il voudrait bien avoir un ami sûr avec qui partager sa passion. Colin ferait l'affaire. Roy lui confie son secret. Mais il refuse tout d'abord de le croire puis recule bêtement devant un meurtre pourtant sans risque. Qu'importe : Roy est obstiné et tient en réserve un argument décisif...

J'ai lu quelques critiques de ce roman et à ma grande surprise, il y a plusieurs personnes qui ont aimé "La voix des ténèbres". Pour ma part, sans le classer dans les pires de l'auteur, je dois dire qu'il m'a fortement déçu. C'est un banal thriller où le fantastique est absent même si c'est la marque de commerce de Koontz. Mais il faut dire que je n'aime pas les thrillers de Koontz comme celui-ci, où le surnaturel fait place au réel. Il m'a fait penser à "Intensité" que je n'avais pas aimé non plus. Je m'attends à plus de Koontz.

Il n'y a rien de fouillé dans ce roman. Le personnage principal commence à lire des livres de psychologies au cours du récit, mais cet élément est rapidement écarté de l'histoire. L'écrivain se contente de nous décrire une suite de situations assez banales. Encore une fois, c'est le bon contre le méchant mais cette fois-ci on est bien ancré dans le réel. L'impression que le roman me laisse est celui d'un film américain où le côté "rebondissement" et "thriller" prend toute la place. Non, décidément j'aime mieux un Dean Koontz plus mordant avec une intrigue plus riche et plus complexe.

Cependant, tout n'est pas mauvais. Ce bouquin se lit bien et rapidement. Aussitôt commencé, aussitôt fini. Mais malheureusement, vite oublié!

1 commentaire:

  1. Étonnant ce livre. C'est un des OVNI qu'a pu écrire Dean Koontz, mais en bien. Il est court, mais c'est rafraichissant.

    RépondreEffacer