"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

mardi 27 juillet 2010

L'ombre de ton sourire, Mary Higgins Clark



Ma note: 4/10

Voici la quatrième de couverture: La fin d'Olivia Morrow, 83 ans, est proche et elle se retrouve face à un véritable dilemme : révéler un douloureux secret de famille ou l'emporter dans la tombe avec elle ? Sa cousine, Soeur Catherine, une nonne qui va bientôt être béatifiée par l'église catholique, était tombée enceinte après un viol et avait abandonné son enfant.Le violeur de Catherine, devenu un médecin et un chercheur de renommée internationale, a amassé une immense fortune grâce à ses découvertes médicales.La petite-fille de Catherine, le Dr Monica Farell, est son héritière de droit, mais pour le lui révéler, Olivia devrait revenir sur sa promesse de garder le silence. Et ceux qui actuellement dilapident la fortune du médecin n'ont aucune envie qu'elle rompe ce silence. L'un deux est prêt à tout pour que la vérité n'éclate pas au grand jour...

Ouf! Quel roman décevant et fade de Mary Higgins Clark. J'ai déjà été fan de ses polars mais cela fait une bonne décennie que je ne l'avais pas lu. Je ne trouvais pas les synopsis intéressants et je laissais tomber l'achat. J'aurais dû faire de même avec celui-ci...

Mme Higgins Clark a maintenant 83 ans et, même si c'est tout en son honneur d'écrire à cet âge, au fil de notre lecture, on voit que l'histoire est confuse, ses personnages aucunement étoffés et qu'il n'y a aucune réelle substance dans ce roman. On assiste à de l'action en grande quantité mais tout à fait dénuée d'intérêt. En plus, il y a beaucoup trop de personnages. Malheureusement, elle a écrit un suspense caricatural et au final, complètement raté.

En terminant, les grands fans de Mary Higgins Clark pourront, à la limite, trouver peut-être leur compte avec ce bouquin mais il ne leur restera certainement pas à l'esprit très longtemps. Pour les autres, de grâce, passez votre tour! C'est dommage mais elle ne vieillie pas comme un bon vin. Il nous reste à nous rabattre sur ses ouvrages plus anciens qui eux, sont beaucoup plus intéressants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire