"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

samedi 5 juin 2010

La reine des damnés, Anne Rice



Ma note: 6,5/10

Voici le résumé: Et quand Lestat, vampire impie, libertin et suicidaire, s'improvise chanteur de rock pour hurler à la face de l'humanité sa condition de mort-vivant, les mortels lui font un triomphe, sans imaginer une seconde qu'il ne leur dit que la vérité.Mais, en révélant au grand jour leurs secrets les mieux gardés, Lestat est désormais considéré comme un traître. D'autant que soudain, et dans le monde entier, une force mystérieuse semble s'acharner à détruire les siens.Avec sa musique à réveiller les morts", Lestat n'aurait-il pas, non seulement arraché à son sommeil millénaire la Mère, la Reine des Damnés, leur ancêtre à tous, mais aussi convoqué pour un ultime affrontement d'autres créatures plus anciennes encore ?Quel drame s'est alors joué, dont on trouve encore la trace quatre mille ans avant notre ère dans de vieilles peintures murale aussi bien en Palestine qu'au fond des grottes du Pérou ? Serait-il possible que la survie de l'humanité soit entre les mains d'une poignée de vampires ?


Encore une fois, Anne Rice nous livre un roman très intéressant sur le thème du vampire. Par contre, encore une fois aussi, voici un roman avec une bonne histoire mais écrit dans un style lourd et déplaisant par moment, surtout sur une longue période de lecture. Ainsi, plus on avance dans le roman, plus l'écriture est répétitive et de moins en moins intéressante. En fait, le principal défaut de ce bouquin est qu'il est trop long, comme c'est souvent le cas avec Mme Rice.

Troisième volet de la série des chroniques de vampire, La reine des damnés a été réédité par l'éditeur Plon, probablement pour profiter du succès et de la nouvelle vague des romans vampiriques, avec une couverture semblable( Stephenie Meyer, Charlaine Harris, etc...). Bonne idée, sauf qu'on ce demande où est passé Entretien avec un vampire, n'étant pas réédité et épuisé, quand on voit que Lestat le vampire et le présent roman l'ont été????

Finalement, La reine des damnés s'en tire bien d'un point de vue global. Il nous fait découvrir de nouveaux éléments dans la série des chroniques des vampires. Lecture parfois agréable, parfois grisante, mais surtout, pour tout amateur de vampire, lecture essentielle. Cependant, vous feriez mieux de commencer par Entretien avec un vampire et continuer avec Lestat le vampire avant de vous attaquez à celui-ci. Et puis même, je vous conseille beaucoup plus le Dracula de Bram Stoker si nous ne l'avez pas lu. Ne serait-ce que pour les temps de verbes et l'écriture beaucoup plus plaisante que celle de ces chroniques de vampires d'Anne Rice.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire