"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

lundi 14 juin 2010

Forteresse digitale, Dan Brown



Ma note: 6/10

Voici la quatrième de couverture: A la National Security Agency, l'incroyable se produit.TRANSLTR, le puissant ordinateur de décryptage, ne parvient pas à déchiffrer un nouveau code. Appelée à la rescousse, Susan Fletcher, la belle et brillante cryptanalyste, comprend qu'une terrible menace pèse sur tous les échelons du pouvoir. La NSA est prise en otage par l'inventeur d'un cryptage inviolable qui, s'il était mis sur le marché, pulvériserait tout le système de renseignement américain ! Emportée dans un tourbillon de secrets et de faux-semblants, Susan se bat pour protéger son pays et sortir l'agence de ce piège.
Bientôt trahie par tous, c'est sa propre vie qu'elle devra défendre ainsi que celle de l'homme qu'elle aime.

Forteresse digitale est le tout premier roman de Dan Brown, le fameux auteur du Da vinci code, même s'il a paru en français en quatrième lieu. Comme tout, ou à peu près, premier roman d'un écrivain, ce roman-ci contient d'énormes défauts. Pour commencer, l'histoire et l'intrigue de base est très, mais très moyenne si on compare à ce que Brown nous a habitué depuis. L'histoire est mince, sans saveur et ennuyante. En plus, on voit que Brown n'est pas un grand spécialiste d'informatique même s'il a fait de ce sujet la trame principale. Grande erreur de sa part. Aussi, comme à l'habitude, avec cet auteur, on est dans une course folle pour découvrire un code secret. C'est répétitif de sa part(même si pour celui-ci il n'y peut rien étant donné que c'est son premier) et ce roman est le moins réussi sur ce plan. Donc, une histoire moins intéressante que ses autres romans et des codes moins bien ficelés.

On voit qu'on est dans le début de la fabrication d'une recette d'un écrivain de best-sellers. Dan Brown gardera donc la même recette que dans ce roman pour ses suivants, mais la peaufinera ce qui en résulte que ce premier Brown est de loin le moins bien réussi. On est en présence d'une recette qui ne lève pas.

Finalement, bien que Forteresse digitale soit enlevant et qu'il n'y ait aucun temps mort, le roman dans son ensemble est une très grande déception. Je vous conseille davantage un autre Dan Brown, n'importe lequel, étant donné que celui-ci était le seul que je n'avais pas lu et qu'après lecture il est juste....moyen. Le seul mot qui me vient à l'esprit pour décrire l'ensemble est Bof!! Oui oui.....un gros Bof!!!

1 commentaire:

  1. C'est un des meilleurs romans que j'ai eu la chance de lire, il est rempli d'action!

    RépondreEffacer