"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

jeudi 29 avril 2010

Level 26, Anthony E. Zuiker



Ma note: 5,5/10

Voici la quatrième de couverture: Les criminels sont répartis sur une échelle de 1 à 25 selon leur dangerosité par les policiers du monde entier. Or, un tueur, cruel à l'extrême, sévissant sur tous les continents, échappe à cette clasification. Steve Dark ne veut plus traquer les psychopathes depuis que ce monstre a massacré sa famille. Mais il va devoir changer d'avis.

Pour commencer je dois vous décrire le contenu de ce roman. En fait il ne s'agit pas seulement d'un roman parce qu'en plus de la lecture on retrouve à toutes les 20 pages environ un mot de passe qui nous permet de nous connecter au site internet level 26 pour visionner un extrait vidéo. Il s'agit de « ponts » numériques qui permettent de voir les protagonistes du roman en chair et en os en plus de découvrir de nouvelles scènes qui ne sont pas dans le roman. Sauf erreur, je crois que c'est une première dans l'histoire de la littérature. C'est probablement une belle invention qui se développera de plus en plus surtout avec les e-book, ipad, etc. Bravo à M. Zuiker pour ce tour de force et sachant qu'il est le créateur de la série « Les experts » (soit CSI en anglais), je ne suis pas surpris qu'il ait pris la pôle dans ce domaine. Selon ses dires, il a voulu initier ou inciter la nouvelle génération Youtube à la lecture. Grand bien lui fasse.

Cependant, la réalité nous rattrape assez vite dans notre lecture. Il devient très difficile d'interrompre notre lecture pour aller se brancher sur internet pour poursuivre notre expérience. On est sans cesse «coupé» ce qui fait qu'après 5 à 10 vidéos consultés on se lasse. Au final, même si l'intention et l'invention sont originales et excellentes, l'expérience devient vite embarrassante. Par contre, pour bien suivre l'histoire on est pas obligé de visionner les mini-films. Tant mieux!!

Finalement, le plus grand défaut se situe dans le roman en tant que tel. Le style d'écriture de Zuiker est inexistant, l'histoire est bourrée de clichés, d'incohérences et d'exagérations, les personnages sont fades, les situations sont risibles, etc. Donc, les très très grands amateurs du genre(thriller et sériller)à la James patterson et les plus jeunes pourront peut-être y trouver leur compte, mais pour ma part c'est assurément ma dernière expérience avec Anthony Zuiker. Dans le genre, soit des thrillers avec de très courts chapitres, ce Patterson est beaucoup mieux.

Pour résumer, voici un roman innovateur qui sera davantage agréable avec un ipad, par exemple, parce que notre plaisir de lecture sera moins encombré et qu'on pourra lire à l'extérieur de chez soi. Par contre, il contient d'énormes mais d'énormes défauts!!!! En fait voici un roman de série B entrecoupé de vidéos de série B. Dommage. Le premier rendez-vous est raté!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire