"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

lundi 26 avril 2010

La reine dans le palais des courants d'air, Stieg Larsson



Ma note: 7/10

Voici la quatrième de couverture: Que les lecteurs des deux premiers tomes de la trilogie Millénium ne lisent pas les lignes qui suivent s'ils préfèrent découvrir par eux-mêmes ce troisième volume d'une série rapidement devenue culte.
Le lecteur du deuxième tome l'espérait, son rêve est exaucé : Lisbeth n'est pas morte. Ce n'est cependant pas une raison pour crier victoire : Lisbeth, très mal en point, va rester coincée des semaines à l'hôpital, dans l'incapacité physique de bouger et d'agir. Coincée, elle l'est d'autant plus que pèsent sur elle diverses accusations qui la font placer en isolement par la police. Un ennui de taille : son père, qui la hait et qu'elle a frappé à coups de hache, se trouve dans le même hôpital, un peu en meilleur état qu'elle...
Il n'existe, par ailleurs, aucune raison pour que cessent les activités souterraines de quelques renégats de la Säpo, la police de sûreté. Pour rester cachés, ces gens de l'ombre auront sans doute intérêt à éliminer ceux qui les gênent ou qui savent. Côté forces du bien. on peut compter sur Mikael blomkvist, qui, d'une part, aime beaucoup Lisbeth mais ne peut pas la rencontrer, et, d'autre part, commence à concocter un beau scoop sur des secrets d'Etat qui pourraient, par la même occasion, blanchir à jamais Lisbeth.
Mikael peut certainement compter sur l'aide d'Armanskij, reste à savoir s'il peut encore faire confiance à Erika Berger, passée maintenant rédactrice en chef d'une publication concurrente.

On a plus besoin de présenter Stieg Larsson. Par contre, pour ceux et celles qui ne connaissent pas son histoire je serai bref. Donc, après la rédaction des 3 premiers volumes de la série Millénium(soit ses trois premiers romans), Stieg Larsson fut terrassé par une crise cardiaque. Il mourut et il ne connut pas la gloire qui l'attendait. En effet, ses trois romans se sont vendus à plusieurs millions d'exemplaires en peu de temps dans son pays d'origine qui est la Suède et partout dans le monde.

Ce roman-ci constitue le 3e volet et comme j'avais détesté le 2e, je m'attendais au pire. J'avais par contre adoré le premier, et ce troisième millénium m'a plutôt plue. L'action est bien ficelé et comme toujours, la plume de Larsson est archi compétente. Vers la fin du roman on a droit à un procès et finalement tous les ingrédients sont réunies pour un très bon thriller, un très bon roman d'espionnage et un très bon roman juridique. Même si je considère que le premier tome est de beaucoup supérieur que celui-ci, il est quand même fort intéressant.

En dernier lieu, il est très dommage qu'on assiste à la fin de cette saga. Il y a des rumeurs à l'effet que sa fiancée possède un dernier manuscrit, soit le tome 4, mais qu'elle ne peut le publier. Quoi qu'il en soit, la fin de cette saga de la littérature populaire est arrivé et c'est certain que le monde littéraire a perdu une petite parcelle de son corpus avec la mort de M. Larsson.

2 commentaires:

  1. J'ai très envie de découvrir cet univers de Stieg Larsson. Mais j'attends le bon moment car, connaissant un peu l'histoire, je crois qu'il faut avoir l'esprit fort pour lire cette saga :)
    Merci pour la critique ;)

    A bientôt !

    RépondreEffacer
  2. Merci à toi de commenter. :)

    Ces livres sont très bien écrits. Comme c'est pas toujours le cas avec les romans policiers, c'est à lire, en effet. Concernant l'esprit fort, pas nécessaire parce que l'histoire est bien entourés par des passages plus secondaires.

    À la prochaine.

    Jimmy

    RépondreEffacer