"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

samedi 23 janvier 2010

Dracula l'immortel, Dacre Stoker et Ian Holt



Ma note: 7,5/10

Voici le résumé: En 1888, un groupe de six intrépides a réussi à détruire Dracula aux portes de son château de Transylvanie. Vingt-cinq ans plus tard, ils se sont dispersés mais le souvenir de cette périlleuse aventure où l’un d’eux a laissé sa vie les poursuit. Combat quasi mystique contre les forces du mal, vengeance d’amoureux endeuillés ou inextinguible jalousie : les raisons mêlées de leur acte continuent de perturber leur existence et la disparition du prince des ténèbres n’a pas apaisé leurs tourments.

Une mort inexpliquée devant un théâtre parisien et un deuxième assassinat d’une effroyable cruauté au cœur de Londres vont réveiller la peur. Du Quartier latin à Piccadilly Circus, l’ombre de Dracula semble à nouveau planer… Les héros d’autrefois devront faire face à un ennemi insaisissable aux attaques sournoises ou d’une violence inouïe, mais aussi à leurs propres démons. De quoi brouiller les pistes et troubler les esprits, dans une intrigue menée avec maestria qui ressuscite le fantasme et la malédiction de l’immortalité.

Quelle surprise pour moi. Je m'attendais à rien pour ce roman mais j'ai été agréablement comblé. Écrit par l'arrière-petit-neveu de Bram Stoker(l'auteur du fameux Dracula) et un spécialiste de la matière, ce roman tient la route et le style d'écriture est surprenant pour ce genre d'exercice où la déception aurait été comprenable et surtout, prévisible. Donc, pari réussit pour ces deux collègues!!

Cependant, il y a quand même plusieurs éléments moins réussi dans ce volume. Premièrement, et le plus important, il y a beaucoup trop de sujets abordés. En effet, ça tire de tous les cotés!!!!!! Je m'explique. Il y a plusieurs histoires en parrallèles et les personnages historiques sont beaucoup trop nombreux. Beaucoup trop!!! Par exemple tout ces personnages et sujets convergent vers le même dénouement: Dracula, Elizabeth Bathory(un personnage véridique et réel de l'histoire humaine), Jack l'éventreur(ET OUI!), Van Helsing et ses anciens comparses(ce qui est normal, par contre),Quincey, Bram Stoker lui-même(sans farce il fait réellement partie de l'histoire), Le Titanic(oui oui le bateau), Basarab l'acteur, Cortford le détective et j'en passe. Cela devient caricatural et parfois grotesque. La moitié moins aurait été encore trop!

Aussi, le grand nombre d'idées auraient mérité deux volumes au lieu de un. Dommage. Ensuite, n'ayant pas lu le premier Dracula, la lecture est ardue au début. Je concède que c'est une erreur de ma part mais après plus de 100 ans les auteurs auraient dû comprendre dès le départ que ce n'est pas tout le monde qui ont lu ce roman. Par contre, le personnage de Quincey nous aide dans notre démarche en se posant les mêmes questions que nous....Au moins.

Pour résumé, voici un roman captivant, très cinématographique dans son écriture et qui nous permet, fait assez rare, de passé un bon moment divertissant. Cette édition hardcover est en plus très réussi, notamment par sa très belle couverture. Je me dirige à l'instant à la librairie me procurer le premier et le VRAI Dracula! Et vivement une autre suite!

4 commentaires:

  1. Si vous n'aviez pas encore lu le Dracula de Bram Stoker au moment de la lecture de cette suite officielle, pas étonnant que vous ayez apprécié. Certes le style n'est pas parfait, mais l'histoire se tient et l'ensemble procure un moment de lecture assez prenant.

    Les amateurs du roman original vont cependant crier à la trahison, car les deux auteurs ont un peu dénaturé le propos original : adieu le style épistolaire, adieu l'ambiance victorienne, adieu les personnages de Bram Stoker (que le roman malmène ici avec un certain manque de respect pour la création originale amha).

    J'avais fait une chronique de ce roman quelques temps avant sa sortie : http://blog.vampirisme.com/vampire/?583-stoker-holt-dracula-immortel

    RépondreEffacer
  2. C'est comme dans tout, les puristes crient toujours au scandale, c'est pour ça que je me préocupe pas d'eux. Pour la musique, quand Iron Maiden sortait un disque sans leur ­"vrai" chanteur ils criaient au scandale alors que le disque était excellent...pauvre eux....

    RépondreEffacer
  3. Certes mais même un puriste peu, avec un peu de jugeotte, arriver à accepter un brin de nouveauté dans quelque chose qu'il idolâtre, si cela est fait avec qualité.

    Le roman de Holt et Stoker n'est malheureusement pas de cette trempe. Une certaine déception pour ma part, même si tout n'est pas à jeter non plus.

    RépondreEffacer
  4. J'ai été voir votre critique du livre. Elle est très bonne tout comme votre site....Ça parait que vous connaissez plus le sujet que moi et c'est pour cette raison que je l'ai davantage apprécié et en plus j'étais quelque peu tanné des vampires-philosophe de Anne Rice et c'est pour cette raison que j'ai aimé ce nouveau de Holt et Stoker....

    RépondreEffacer