"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

vendredi 29 avril 2011

Miroirs de sang, Dean Koontz



Ma note : 6,5/10

Voici la quatrième de couverture : « Je suis un vampire et un démon, » murmura la voix dans sa tête. « J'aime le goût du sang. » Mary Bergn a le don de clairvoyance : elle peut voir de ses yeux des meurtres qui se commettent ou vont se commettre loin d'elle. Son pouvoir lui a déjà permis d'élucider ou même d'empêcher bien des crimes, mais elle le paie très cher : elle est poursuivie par la vision de belles jeunes femmes sauvagement mutilées et ses nerfs sont mis à rude épreuve. Pourquoi ne voit-elle pas le visage du sadique ? Chaque fois qu'elle croit y parvenir, elle entend ces bruissements d'ailes de chauve-souris et tout bascule. Mais l'assassin, lui, semble tout savoir d'elle...

"Miroirs de sang" est un court roman de moins de trois cents pages. Il a paru en 1977. Je ne m'attendais pas à un grand roman et malheureusement c'est ce que j'ai eu.

Par contre, on ne peut pas dire que c'est un roman complètement raté. En fait, c'est rare quand je ne m'amuse pas avec cet auteur (même s'il fait dans l'horreur bien souvent). Pour "Miroirs de sang", Dean Koontz va à l'essentiel avec une plume concise et une histoire où l'on côtoie le paranormal (surtout la clairvoyance) et le thriller. Mais le tout est condensé et donc, notre plaisir s'en retrouve amoindri. Il n'y a pas de longueur dans ce bouquin mais d'un autre côté, il n'y a rien d'exceptionnel non plus. C'est juste moyen tout au long de notre lecture.

Les premiers romans de Dean Koontz souffrent à peu près tous de ces mêmes défauts. On sent une immaturité dans l'écriture et dans l'intrigue. Cet auteur est à son summum un peu plus tard dans sa carrière (années 80 et 90). Mais pour un grand fan de Dean Koontz comme moi, on doit lire "Miroirs de sang", ne serait-ce que pour explorer son oeuvre au complet.

2 commentaires:

  1. J'ai " l'antre du tonnerre" dans ma bibliothéque. Jamais lu hum. va falloir si mettre tout de même. riend etranscendant, si j'ai bien compris.

    RépondreEffacer
  2. Bonjour La mante,

    j'avais bien aimé l'antre du tonnerre. Sans être son meilleur je crois que c'est un très bon livre. Si tu le lis, hésite pas à me donner ton opinion.

    Bonne lecture!

    RépondreEffacer