"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

mardi 12 octobre 2010

L'éveil d'Endymion, Dan Simmons



Ma note: 9/10

Voici la quatrième de couverture: Enée a seize ans. Elle vient de passer quatre ans sur la Terre, kidnappée. Des années consacrées à l'étude avant de rebondir. Ses adversaires sont neutralisés pour le moment : le père de Soya exerce son ministère sur le monde désertique de Madre de Dios ; Némès, la chose vivante, est restée fondue sur une roche du Bosquet de Dieu. Mais la Pax lance une nouvelle croisade : la solution finale au problème des Extros ? Et tous reprennent du service pour leurs causes respectives. Mais leurs fins gardent une bonne partie de leur mystère : Enée est-elle vraiment un virus nanotech envoyé pour contaminer l'humanité ? Et le gritche, qui le manipule ? Quant à Endymion, il part pour un long voyage cryogénique au terme duquel il trouvera Enée adulte. Alors sonnera pour lui l'heure de l'éveil.

Je serai très vite pour cette critique. J'ai déjà commenté mes lectures de cette saga par trois fois auparavant. L'éveil d'Endymion n'est donc que la suite et la fin de la grande fresque que Simmons avait commencé avec Hypérion, un chef-d'oeuvre de la littérature de science-fiction.

Donc, L'éveil d'Endymion clôture d'une merveilleuse façon cette saga. On poursuit notre lecture des aventures de Raul Endymion et Énée dans leur quête de la vérité et dans la guerre commencée avec Hypérion plusieurs siècles avant. Ce que j'ai remarqué au fil de ma lecture est que plus on avance, plus l'histoire tourne autour de la religion. Mais comme je ne veux surtout pas vous décrire la fin, je vais m'arrêter ici.

Finalement, après avoir lu huit livres de cette saga de Dan Simmons, Hypérion et Endymion m'ont fait passer un agréable moment de lecture. Tout est bon dans ces livres. Le début est un chef-d'oeuvre(hypérion) et la fin nous transporte avec deux personnages intéressants à suivre. Donc on peut estampiller ce récit comme: À lire absolument!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire