"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust


"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert

vendredi 1 juillet 2016

Mes lectures des trois derniers mois

                                                                

                                        Avril

1- La course au mouton sauvage - Haruki Murakami 7/10

2- Danse, Danse, Danse - Haruki Murakami 8/10

3- Pays de neige - Yasunari Kawabata 9/10

4- La nouvelle Héloïse - Jean-Jacques Rousseau 9/10

5- De la littérature - Umberto Eco 7,5/10

6- Qu'est-ce que la philosophie américaine - Stanley Cavell 7,5/10

7- Oeuvres T.01 (folio) - Walter Benjamin 8/10

8- La barque silencieuse - Pascal Quignard 7,5/10 (un livre original mais sans plus)

9- Figures II - Gérard Genette 8/10

10- Introduction à la psychanalyse - Freud 8/10

11- Toute personne qui tombe a des ailes - Ingeborg Bachmann 8,5/10

12- Sagesse d'hier - Luc Ferry 8/10

13- 2666 - Roberto Bolano 10/10



                                             Mai

1- L'étrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde 9/10

2- Le dernier homme - Mary Shelley 8,5/10

3- Le chevalier inexistant - Italo Calvino 7,5/10

4- Guerre et guerre - László Krasznahorkai 8,5/10

5- Le paradis, un peu plus loin - Mario Vargas Llosa 6/10

6- Avidité - Elfriede Jelinek 8,5/10

7- Mon Michaël - Amos Oz 6/10

8- Création littéraire et connaissance - Hermann Broch 9/10

9- Insomnie et autres poèmes - Marina Tsvetaïeva 8,5/10

10- Maîtres anciens - Thomas Bernhard 9/10

11- Les rêveries du promeneur solitaire - Jean-Jacques Rousseau 9/10 (il faut beaucoup aimer Rousseau pour aimer ce livre)

12- La guerre n'a pas un visage de femme - Svetlana Alexievitch 9/10

13- Essais esthétiques - David Hume 8/10




                                             Juin

1- Les gommes - Alain Robbe-Grillet 8/10

2- Le tour d'écrou - Henry James 8/10

3- La mort de Virgile - Hermann Broch 9/10

4- Le petit monde la rue Krochmalna - Isaac Singer 7,5/10

5- L'homme précaire et la littérature - André Malraux 8,5/10

6- La rose et autres poèmes - William Butler Yeats 9/10

7- Les cahiers de don Rigoberto - Mario Vargas Llosa 8,5/10

8- L'apprentissage de Duddy Kravitz - Mordecai Richler 5/10

9- Emile ou de l'éducation - Jean-Jacques Rousseau 8/10

10- La traversée des apparences -Virginia Woolf 8/10

11- La débâcle - Zola 8,5/10

12- Hedda Gabler - Ibsen 9/10


11 commentaires:

  1. La nouvelle Heloïse fait partie de mes lectures d'été mais ma liste est tellement longue que je ne suis pas certaine de parvenir au bout
    Pour Zola je suis pratiquement au bout de mon parcours il ne me reste que 3 romans pour avoir lu les Bougon en entier et je dois dire que j'y ai pris un grand plaisir même si tous les romans ne sont pas de la même qualité

    RépondreEffacer
  2. Tout à fait d'accord avec toi pour Zola. La débâcle était mon plus beau souvenir de lui et c'est pour ça que je l'ai relu. L'autre beau souvenir de Zola c'est l'oeuvre, peut-être qu'un jour je m'y replongerai. Il y a aussi celui écrit sur les thèses de Schopenhauer, "La joie de vivre", que je veux relire. Mais Zola n'est vraiment pas mon écrivain préféré...

    Pour La nouvelle Héloïse je comprends ta longue liste, comme la mienne est longue aussi, mais c'est vraiment une de mes meilleures lectures des dernières années. Je voulais lui donner un 10/10 mais j'attends toujours de relire un livre avant de lui donner une telle note. Bref, c'est un rare roman absolument parfait selon moi...

    à bientôt

    RépondreEffacer
  3. tu me mets l'eau à la bouche si l'on peut dire :-) Zola je n'ai pas lu la débâcle il fait partie des 3 qui me restent à lire, je me réjouis à l'avance
    Pour l'été j'ai opté comme lectures suivies pour Balzac et Henry James mais je crois que Rousseau va passer devant

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Mais pour Rousseau j'avais oublié de spécifier que je l'ai lu dans l'édition "Livre de poche" en français moderne et je ne sais pas si les autres éditions ont conservé le vieux français. Et personnellement je n'aime pas trop lire le "vieux" français...

      Effacer
    2. Vous êtes sûrs que vous parlez de Rousseau et pas de Rabelais ou Montaigne ? La langue du XVIIIe siècle est encore la nôtre, à quelques conventions typographiques près.

      Effacer
    3. J'avais placé "vieux" entre parenthèses parce que je ne me souviens plus du terme pour l'époque de Rousseau. Mais pour répondre à votre interrogation, dans la préface de l'Émile (folio essai) cela est bien expliqué et personnellement je trouve que c'est quand même très différent. Mais bon, je parlais bien de Rousseau et vous avez probablement raison sur le fond...

      Effacer
    4. Je voulais dire entre guillemets et non entre parenthèses, bien sûr. ;-)

      Effacer
  4. Waow, tu as encore relu 2666 ? Comment trouves-tu le temps d'avaler tous ces livres ? Tu es insomniaque ? Je suis très envieuse !!
    Ta note sur le Svetlana Alexievitch promet un futur bon moment, ce titre est dans ma PAL. Je suis en train de lire La supplication, du même auteur, un peu moins dense que La fin de l'homme rouge, mais très intéressant tout de même..

    RépondreEffacer
  5. Non heureusement pas insomniaque. ;-) Et pour 2666 je l'ai écrit dans avril mais je l'ai lu à temps perdu sur 3 mois je pense. Je ne me rappelais plus qu'il était si long à lire, il est vraiment dense, les pages sont longues...

    Pour Svetlana je commence justement Derniers témoins, ça augure bien...



    RépondreEffacer
  6. Tout ce que tu lis est impressionnant ! Bravo d'être venu à bout de La Nouvelle Héloïse, c'est un pavé ardu, très appréciable cependant. Idem pour "Les Gommes", auquel je ne me suis jamais attaquée pour ma part...
    Je me disais que mon dernier article pourrait te plaire, je parle des deux derniers classiques que j'ai lus :)

    RépondreEffacer
  7. Merci.

    C'est vrai que La Nouvelle Héloïse est assez difficile à terminer, même s'il est très bien. Sur ce point, il me fait penser aux "Frères Karamazov" qui était excellent mais que très peu de lecteurs finissent.

    Pour ton dernier article j'avais justement l'intention d'aller le lire en profondeur dans les prochaines heures ou prochains jours. :-)

    RépondreEffacer